La Commune | Historique | Histoire de la commune
Histoire de la commune

Le nom d'Auvernier apparaît pour la première fois dans un document du 24 avril 1011. Ce jour-là Rodolphe III de Bourgogne fit cadeau à Irmengarde, sa fiancée, de Neuchâtel, "d'Averniacum", et d'autres localités.

Mais, les fouilles archéologiques des 19ème et 20ème siècles ont révélé l'existence, dans la baie d'Auvernier, d'importantes stations lacustres de la période néolithique et de l'âge du bronze. Ainsi donc, depuis quelques 6000 ans, le territoire communal a toujours été habité. Ses limites n'ont cependant été fixées qu'en 1346.

Jusqu'au 15ème siècle, des maisonnettes en bois s'élevaient à l'emplacement de la Grand'Rue pavée, limitée au Nord par la Chapelle Saint-Nicolas, le temple actuel, construit en 1477.

La culture de la vigne a façonné petit à petit l'image du village et fait éclore de belles maisons aux caves imposantes. Le Château d'Auvernier, la Maison Carrée (Grand'Rue 33) et la Maison L'Hardy (Grand'Rue 1-3) sont les principaux témoins de cette architecture des 16ème et 17ème siècles.

L'essor économique du 20ème siècle a remodelé la commune. De 1950 à nos jours, elle a payé un lourd tribu au développement de la Ville de Neuchâtel trop à l'étroit dans ses limites. Auvernier est ainsi devenu un des faubourgs résidentiels de Neuchâtel, mais a su conserver son caractère villageois indépendant. La loi sur la viticulture de 1976 protège maintenant de la construction son vignoble de 75 hectares qui fait toute sa réputation, en Suisse comme à l'étranger.

Dès 1880, les différentes corrections des eaux du Jura ont permis à Auvernier de se développer au Sud, sur les terrains gagnés sur le lac (15 ha). Cela a même permis de faire passer une autoroute en sous-sol dont l'aménagement remarquable des abords réjouit les promeneurs, les baigneurs et les navigateurs.

 

 

Hymne du Millénaire